Trois jours à Val Thorens. Je reprends un peu le ski cette fois-ci... les crossmax de Salomon. Super temps, neige assez bonne à excellente selon l'heure. De grandes ballades sur le domaine des trois vallées. Mais je ne peux pas m'empecher de regarder les traces sur la face ouest du Peclet, la neige à l'air encore un peu poudreuse à voir les 3 chanceux descendre cette face. Et la torture est à son comble quand nous passons par Meribel: un décollage de parapente. Il fait beau, c'est bien alimenter, le plafond est à 700/800 au dessus du déco (peut etre plus)... enfin heureusement que je prends autant de plaisir sur les pistes, on ne peut pas tout faire.

Le dimanche matin, 5cm de fraiche sur le balcon. c'est tout bouché. On ne se presse pas trop, mais on décide de partir skier quand même un peu. Direction le Caron. Personne aux téléphérique, on est 15 dans la cabine. Je regarde un coup la noir pour voir les conditions, et je découvre seulement 6 traces sur la piste dammée la nuit avec cette petite couche de poudreuse. Personne dessus. Arrivée en haut, on court presque pour chausser... et on fonce sur la piste. On dévalle la noir sans une pause, c'est du pur bonheur... on y retourne dans la foulée, c'est déja plus tracé, surtout que le soleil à fait son apparition pendant notre descente, et les gens commencent à faire la queue.