Deux semaines dans le nord de l'Inde, dans l'Himachal Pradesh, le tout (très bien) organisé par Cedric de Prevol.

Nous nous rejoignons √† l'a√©roport de Delhi au petit matin, pour attaquer une longue route de 14h en 4x4, destination: la vall√©e de Kulu. Gros d√©paysement... on d√©couvre la population, la circulation, les odeurs... La route se passe finalement plut√īt bien, mais l'√©tat des routes de montagne (la moiti√© du trajet) nous emp√™che de bien dormir tellement on est secou√©. Nous arrivons de nuit √† Naggar, et apr√®s une nuit de sommeil bien m√©rit√© dans le Lodge, nous partons accompagn√© par Adjay (parapentiste local), pour un premier vol sur le site de Nolang.
Ce premier vol nous met vraiment dans l'ambiance, petits villages de montage, rizi√®res dans la vall√©e, hauts sommets... et √† peine en l'air je me retrouve √† suivre un vautour dans un petit thermique. Environ 1h30 de vol avec un plaf √† 3300 (voir 3600 pour OB), plut√īt pas mal pour un d√©but. Le lendemain: on est parti pour 2 jours de pluie non-stop, et on en profite pour faire la route jusqu'a Vashisht, petit village r√©put√© pour ses sources d'eau chaude, situ√© √† cot√© de Manali. Visite de la ville sous la flotte, temple tib√©tain et boutiques.
Après ces 2 jours de pluie et quelques partie de Carrom (Billard Indien), on se réveille sous un ciel bleu magnifique, entouré de montagnes fraichement enneigées. Nous partons pour Sollang nullan, à un déco à 3100m (l'autre est visiblement dans la neige). Environ une heure trente de vol en local, dans un décors magnifique, plus un autre petit vol en fin de journée.

Le lendemain, on repasse par Nolang pour un vol de 30min, puis direction Bir (4/5 heures de route)...
On passera 5 jours dans ce petit village tib√©tain, dans la grande maison que loue Debu. Petit d√®j et repas du soir dans le jardin, pr√©par√©s par sa m√®re (ce n'est pas encore cette semaine qu'on a pu 'faire du r√©gime' (;)). Le temps √©tait plut√īt pas mal mais les plafonds tr√®s tr√®s bas, et le d√©co se trouvait tous les jours dans les nuages. On est mont√© de plus en plus t√īt pour pouvoir d√©coler √† temps (ralenti par les √©boulements sur la route).

On a pu finalement voler tous les jours. Les premiers vols sont court, on en profite pour faire quelques achats et visite d'un temple tibétain (l'intérieur est vraiment magnifique). Puis 2 jours après notre arrivée, un premier petit cross d'environ 20km vers une vallée située après Jogindarnagar. Sur ce coup la j'ai eu de la chance, j'étais à moins de 200m sol, quand j'apercois un volatile enrouler... je le suis et j'accroche un thermique qui me remonte lentement à +0,1 +0,2m/s et finalement on atteind le nuage et je peux me lancer à la poursuite l'OB et Cédric... Philippe me suit de près, et on retrouve donc Cédric pour quelques minutes de vols, et un posé dans les rizières, suivit de près par OB qui s'est refait au dessus du site à soaring avec les lignes électriques;) Nous sommes accueilli par des dizaines de petits et grands, toujours souriant qui s'empressent autour de nous. C'est pas tous les jours qu'ils voients des voiles se poser dans leurs champs! :) Pas de chance pour Christophe pour ce vol. En tout cas moi je suis ravi, je viens de battre mon petit record de distance.

Le lendemain, on est reparti, d√©collage entre les nuages et on file de l'autre cot√©. Cette fois c'est moi qui gal√®re... une premi√®re transition, et je z√©rote pendant au moins 30 min avant de remonter aux nuages. J'en profite pour faire des dizaines de passages au dessus d'une √©cole o√Ļ les gosses me font signent :) La deuxi√®me transition fut la derni√®re... pos√© dans les rizi√®res, entour√© encore de dizaines d'indiens qui travaillaient non loin de l√†. Je me fait raccompagner par le propri√©taire des lieux, jusqu'√† un arr√™t de bus. Trois quart d'heures apr√®s, j'embarque pour la premi√®re grande ville. Apr√®s une panne de bus, et une r√©paration sur place avec des pi√®ces trouv√©es je ne sais o√Ļ, on repart. Changement de bus, et retour √† Bir. Le reste du groupe √† fait dans les 25km (ca fou toujours les boules ;) )

Le dernier jour de vol, on finit plus qu'en beaut√©. Le plafond est mont√© bien au dessus du d√©co, le vent nous oblige √† d√©coler sur une autre orientation. C√©dric par en premier, z√©rote un peu √† cot√© du d√©co, puis monte franchement ... Philippe d√©cole √† son tour, ca monte aussi. J'enchaine, suivi de Christophe, et OB qui d√©cole avec une cl√© et est oblig√© d'aller se poser (on aura eu chacun notre malchance). On part donc vers Dharamsala (ville du Dala√Į Lama). On enchaine les transitions, toujours tous bien group√©s, un vrai plaisir de voler √† plusieurs, parfois entour√© de vautours. Un point bas au bout de quelques transitions, puis finalement on remonte tous et on continue... Sur la cr√™te suivante je me retrouve un peu bas par rapport aux autres, je vise une combe... rien, une autre juste √† cot√© ou je vois un vautour enrouler, et je me retrouve en moins de deux au plaf √† 3300m environ, dans du +6 (quelle sensation, ca ne m'etais jamais arriv√© de monter si vite et si longtemps, surtout avec un vautour √† cot√©!). Finalement apres environ 2h de vol, quelques gros thermiques (pas teigneux, mais mon vario indiquera quand m√™me +7,4 sur la m√©moire de vol), un passage ou deux dans les nuages (tr√®s inquiant de monter √† +4 aux oreilles acc√©l√©r√©es √† fond sans voir plus loin que ses pieds, une boussole n'aurait pas √©t√© du luxe), on arrive √† Mcleod Ganj, un peu apr√®s Dharamsala (Billing-McLeod Ganj, ca fait entre 40 et 45km sur la carte).
C√©dric nous annonce √† la radio qu'on tente le retour, vent de face... et c'est parti. Le groupe s'√©clate un peu, C√©dric loin devant, suivi par Christophe. On retrouve OB √† la moiti√© du chemin de retour, qui est finalement remonter tant bien que mal au d√©co. Je fait une grosse partie du retour avec Philippe (c'est quand m√™me plus facile pour trouver les thermiques et enrouler √† deux), jusqu'a ce que je me retrouve dans une d√©gueulante... Philippe est bien haut d√©j√† et je ne remonte toujours pas. Je le vois partir au moment o√Ļ je commence √† remonter. La cr√™te suivante, je suis encore plus bas (normal, je veux rattraper mon retard mais je pars trop bas), je pensais bien devoir me poser cette fois ci, encore une bataille dans une combe, et j'accroche le thermique qui me remonte, ouf! Derniere transition, j'apercois Bir au loin. Philippe annonce √† la radio que ca ne monte plus et va se poser, Cedric et Christophe sont pass√©s et peuvent aller jusqu'√† Bir. Je termine ma transition, ca ne monte pas non plus. Un dernier thermique, je commence √† y croire... Ca monte pas mal, je regarde Bir qui n'est plus tr√®s loin, sans le vent de face, ca le faisait mais je perds le thermique (peut etre la fatigue ?), et puis plus rien. Je vais en vall√©e rejoindre Philippe. Je me pose apr√®s 5h40 de vol, et un peu plus de 80km. Je suis lessiv√©, j'ai soif, j'ai faim, mais tellement content. Philippe joue un peu avec les enfants au tek, on mange nos sandwichs, puis on rentre en taxi √† Bir pour se retrouver √† discuter autour d'une bi√®re 'super strong'.


Delhi,

Le retour à Delhi s'est fait par train de nuit au départ de Pathankot, on a plutot bien dormi. Arrivée vers 4 ou 5 heures du mat, et on part à la recherche d'un hotêl dans le vieux Delhi, à l'aide du 'Lonely planet'. Tassé dans 2 auto rickshaw avec les voiles, et c'est parti pour une mini course entre les 2 taxis. Cedric nous trouve une chambre très bien située, au dernier étage d'un hotêl avec terrasse et vu sur le Jama Masjid (juste de l'autre coté de la rue).
On assiste au réveille de la ville, ca change complètement du calme des montagnes. C'est assez difficile à décrire, il y a presque autant de monde dans toutes les rues que le sur les champs élysées le soir de la coupe du monde. On reste 2 jours à visiter Main bazar, la mosquée Jama Masjid, le Fort rouge. Le premier jour a été quand même dur, toute cette foule, la circulation, les odeurs, la misère... Le retour au calme à l'hotel fait du bien.
Puis retour à Paris, en passant par Bombai.

Voila, très très beau voyage, un pays un et peuple à découvrir. J'y retournerai un jour, il y a pas mal d'endroit que j'aimerai découvrir encore.


Toutes les photos